Aulanha, Aulanha, Aulanha chantera le còr...

Quand enfin se fera entendre le cri de VICTOIRE !
 
AccueilFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les soins quotidiens : Les différents maux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoire
Beauté divine
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: Les soins quotidiens : Les différents maux   Sam 29 Sep - 22:46

Deedee a écrit:
Les Différent maux :
Citation :
Troisième Cursus - L'Infirmier/Infirmière
Cours V : Les soins quotidiens

A. Les différents maux


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

« Entre deux maux, il faut choisir le moindre. » - Aristote

Introduction

Les maux font partie du quotidien. Pour certains, nous pouvons nous en prémunir pour des gestes du quotidiens et pour les autres, des remèdes existes. La plupart du temps nous pouvons éviter ces maux par un équilibre alimentaire et des exercices physiques quotidiens, s’aérer. Nous devons également éviter les excès, et quand cela n’est pas possible, il faut après soigner son corps pour garder l’équilibre humoral.

Voici la liste des petits maux du quotidien que l’on rencontre le plus régulièrement dans notre vie avec quelques remèdes pour les soigner.


Les symptômes

Le symptôme est une manifestation ou un trouble perceptible par une personne indisposée ou un signe de maladie observable par une autre personne, permettant de poser un diagnostic.

  • Brûlures d’estomac

    Les brulures d’estomac son banales, universelles et très désagréables. Elles sont liées le plus souvent au stress, à l’alimentation et à l’alcool. Les symptômes les plus fréquents sont les douleurs abdominales associées à un sensation de malaise, une indigestion, des nausées et des vomissements, des ballonnements.

    Remèdes :

    - En tisane : Prenez de la camomille, du cumin de la mélisse, de la menthe, du millefeuille, de la réglisse.

    Conseils pratiques : Ne portez pas de vêtements serrés qui compriment l’estomac. Mettez 1 ou 2 gousses d’ail dans les plats. Luttez contre le surpoids, Evitez les aliments gras et les mets épicés.


  • Crampes

    Ces contractions involontaires et très douloureuses se produisent aussi bien lors d’un effort qu’un repos.

    Remèdes :

    - Le savon : Il s’agit de l’astuce la plus connue, mais pourquoi s’en priver ? Selon nos grands-mères, un savon de Marseille dans le lit, près des pieds, serait le remède souverain.

    - Le saule : Dans le même esprit, placez des branches de saule sous le matelas.

    Conseils pratiques : Dès l’apparition d’une crampe, levez-vous tout de suite et portez tout votre poids sur la jambe atteinte. Une alimentation riche en minéraux peut vous aider à les prévenir. Privilégiez par exemple, le germe de soja, le pain complet, les noix. Et buvez beaucoup d’eau !


  • Démangeaisons

    C’est banal mais très agaçant. Leur nom savant est « prurits ». Les démangeaisons accompagne souvent les dermites, l’urticaire ou encore l’eczéma. Des noms différents, mais un dénominateur commun : une inflammation de la peau qui provoque des rougeurs, des plaques ou des gonflements. Voici des astuces qui conviennent à des problèmes légers.

    Remèdes :

    - Du vinaigre de cidre : Pur ou dilué, en compresses ou encore dans un bain.

    - Le concombre : Cicatrisant, adoucissant, assainissant, et astringent, le concombre n’a que des qualités. Appliquez-en quelques rondelles sur les démangeaisons en les maintenant avec un bandage. Essayez de les garder toute la nuit.

    - Lotion au géranium : Ajoutez 10 feuilles de géranium dans 1 litre d’eau et faites bouillir longuement. Appliquez cette décoction en compresses 4 ou 5 fois par jour.

    - Compresses au citron et au miel : Mélangez 8 gouttes d’huiles essentielles de citron dans ¼ de litre d’eau tiède et ajoutez 1 càs de miel. Appliquez en compresses. Ça marche bien sur l’eczéma.


  • Diarrhées

    Le problème d’une diarrhée est qu’elle fait perdre beaucoup d’eau et de sel minéraux. Elle peut être la conséquence d’une intoxication alimentaire, d’une maladie ou d’un choc émotionnel.

    Remèdes :

    - Du yaourt : Les laits fermentés dans le yaourt peuvent agir sur les intestins et conférer au yaourt les vertus d’un excellent médicament.

    - L’argile : Matière absorbante, l’argile protège la muqueuse intestinale et normalise le transit. Ses qualités anti-inflammatoires et cicatrisantes font le reste. Buvez un verre d’eau argileuse 2 fois par jour 30 minutes avant les repas. Remuez bien avant.

    - Des carottes : En purée très cuite. La carotte est un bon anti diarrhéique. Elle permet de récupérer les sels minéraux perdus.

    - L’artichaut : Ce légume est un bon remède contre les intoxications alimentaires qui sont souvent à l’origine des diarrhées.

    - Les pommes : Éventuellement râpées, mais toujours crues. Vous pouvez en manger en quantité (jusqu’à 500 g par jour.).


  • Extinction de voix

    Il s’agit d’une inflammation passagère du larynx où sont tendues les cordes vocales. Ça peut être bénin ou plus sérieux, notamment chez l’enfant.

    Remèdes :

    - Sirop au citron : Ajoutez au jus de citron la même quantité de miel. Prenez en 1 cuillérée à soupe plusieurs fois dans la journée. C’est simple, délicieux et efficace. Vous pouvez ajouter un peu de poivre.

    - Gargarismes au miel : Mélangez du miel, si possible de thym ou de romarin (qui sont antiseptiques) à de l’eau tiède et gargarisez-vous plusieurs fois par jour. La même chose peut être faite avec de l’argile.


  • Fatigue

    Sujet universel. Qui n’est pas fatigué ? Quel que soit l’âge ou le sexe, tout le monde est touché : les femmes, les jeunes et les actifs plus que les seniors. Les causes de la fatigue sont variées, mais on les attribue principalement aux soucis personnels ou professionnels, aux affections psychiques et aux pathologies infectieuses. Mais il y a aussi le stress, le surmenage, l’insomnie, l’anxiété.

    Remèdes :

    - Eau vinaigrée : Versez 1 petite cuillère de vinaigre de cidre dans 1 tasse d’eau chaude. Buvez cette eau vinaigrée avant le coucher ou 3 fois par jour avant les repas.

    - Boisson au miel : Incorporez ½ cuillerée à soupe de miel dans 1 verre d’eau et saupoudrez de cannelle en poudre. À boire dès qu’une baisse de vitalité se fait sentir.

    - Bain au vinaigre de cidre : En cas de stress, versez ½ tasse de vinaigre de cidre dans l’eau de votre bain. Restez-y pendant 15 à 20 minutes.


  • Gueule de bois

    On ne se vante pas, mais qui n’en ap as eu dans sa vie ? Une horrible gueule de bois qui fait se succéder nausées, maux de tête, vomissements. Sachez qu’il est inutile de prendre une douche fraiche. Elle ne fait pas baisser l’alcoolémie, mais permet cependant d’éviter la somnolence. Seule solution : ne rien manger de solide pendant une journée et boire abondamment de l’eau. Et voici quelques astuces en prime pour atténuer ses effets.

    Remèdes :

    - Vin blanc et limonade : Versez dans un verre 1/3 de vin blanc, autant de limonade et d’eau de source. Il parait que ce remède de grand-mères marche ...

    - Tisane de thym : Faites bouillir 6 branches de thym frais. Laissez infuser 5 minutes. Filtrez et buvez.

    - Du miel : Prenez 2 petites cuillérées de miel toutes les 2 minutes et 4 cuillérées aux repas. Continuez jusqu’à amélioration de votre état.

    Conseils pratiques : Buvez beaucoup d’eau pendant et après les repas. Un lendemain de fête, la pire des choses à faire est de se jeter sur les restes de la veille. Mangez des laitages, des fruits (notamment des fruits gras comme l’avocat), des légumes. Mangez du pain.


  • Haleine (mauvaise)

    Même à un(e) très bon(ne) ami€, ce n’est pas facile à dire, mais on peut lui parler de la putréfaction des aliments non digérés qui remonte à la bouche. La mauvaise haleine peut aussi cacher des problèmes de gencives.

    Remèdes :

    - Du yaourt : Il aide à lutter contre les mauvaises humeurs en les détruisant et réduit les risques de libération d’odeurs insupportables.

    - Le persil : Il rafraichit l’haleine dont l’une des propriétés est d’absorber les odeurs buccales. Mâchez-en souvent.

    - Le citron : Rincez-vous la bouche avec 1 jus de citron dilué dans 1 verre d’eau.


  • Hoquet

    Savez-vous qu’il existe des hoquets qui durent plus de 48 heures ! Mais ceux-ci sont liés à diverses maladies. Le hoquet qui nous occupe est la forme bénigne que chacun connait. Ce phénomène est souvent provoqué par un repas trop copieux ou prit trop vite. Tout cela est banal et totalement inoffensif, mais le hoquet peut être parfois très gênant. Les astuces pour le calmer sont innombrables, parfois drôles, parfois farfelues.

    Remèdes :

    - De l’eau, de l’eau … : Boire 7 gorgées sans inspirer entre elles. Ou boire un verre d’eau en se bouchant le nez et en penchant fortement la tête en arrière. Ou tout simplement, inspirer à fond, bloquer la respiration, boire lentement, souffler et recommencer au besoin (le hoquet devrait cesser à la troisième tentative).

    - Les manières de respirer : Couper brusquement la respiration, origine de la recette bien connue qui est de faire peur à la personne qui hoquette. Ou inspirer une grande bouffée d’air un temps de respirer. Une autre méthode efficace : bomber la poitrine, rapprocher les omoplates en reculant les épaules le plus en arrière possible en retenant sa respiration.

    - De tout, un peu : Avaler un produit acide ou sucré comme du sucre trempé dans du citron ou du vinaigre, ou simplement une cuillérée à soupe de sure. Sucer du citron ou du gingembre. Manger du pain.

    Idée farfelue : Boire un grand verre d’eau à l’envers, c’est-à-dire par le bord opposé à celui qui est devant soi. C’est possible seulement si l’on se penche en avant !


  • Jambes lourdes

    D’innombrables femmes connaissent cette maladie que les mires appellent « insuffisance veineuse » Elle est principalement féminine, car la circulation veineuse est souvent liée au système hormonal, donc au cycle menstruel. Les veines ont pour fonction de ramener le sang de la périphérie (jambes, mains) au cœur. Souvent, le système devient moins performant, car la paroi musculaire se dilate et ne permet plus un renvoi suffisant. Il y a alors stagnation du sang dans les jambes et cela aboutit à un œdème, une douleur, des picotements et cette fameuse sensation de jambes lourdes.

    Remèdes :

    - Des plantes : Il faudrait faire des tisanes une habitude quotidienne. Il en existe de toutes les sortes qui sont susceptibles d’alléger les jambes : vigne rouge, mélilot, prèle des champs, bourse-à-pasteur, thym, aubépine, bourrache.

    - Du sel marin : Massez-vous les jambes au gros sel de mer humide.

    - Eau salée : Plongez vos jambes dans l’eau salée.

    Conseils pratiques : Evitez la chaleur qui augmente la dilatation des veines, les chaussettes ou les collants trop chauds et tout ce qui peut serrer les mollets. Combattez les excès de poids et la constipation. Le pire : les bains de soleil prolongés !


  • Lourdeurs d’estomac

    Le nom savant est « dyspepsie », mais vous n’êtes pas obligé(e) de le connaître pour lutter contre ses désagréments : nausées, ballonnements, mauvaise digestion, impression d’être « barbouillé(e) ». En dehors des causes organiques, le stress, dont le rôle a été démontré par différentes études, les repas trop copieux prit à la va-vite peuvent en être responsables.

    Remèdes :

    - Infusion de fenouil : Laissez infuser 30 g de fenouil pour 1 litre d’eau pendant 15 minutes et buvez-en une tasse après chaque repas. C’est un bon tonique pour la digestion.

    - Infusion d’orange : Faites infuser pendant 15 minutes de l’écorce d’orange séchée à la dose de 1 petite cuillerée par tasse d’eau bouillante.

    - Infusion de sauge : De même, la sauge stimule les estomacs paresseux. Après un repas trop copieux, buvez une infusion faite avec 3 feuilles de sauge, fraiches ou séchées, jetées dans l’eau bouillante. Laissez infuser 5 minutes.

    - Le laurier : Pur faciliter la digestion, mâchez une feuille de laurier avant le repas.

    Le gingembre : Prenez 1 petite cuillérée de gingembre râpé ou en poudre chaque jour après les repas contre les aigreurs d’estomac.

    - Le clou de girofle : Mâchez 1 clou de girofle et gardez-le le plus longtemps possible dans la bouche. Non seulement il aura un effet sur l’estomac, mais aussi sur l’haleine.


  • Maux de tête

    Les maux de tête par tension nerveuse ou musculaire concernent tout le monde. Ce sont des douleurs sourdes du sommet du crâne ou des tempes, ou encore dans la partie postérieure du cou. L’impression que la tête est compressée dans un étau varie en intensité au cours de la journée et les traitements ont également un efficacité variable. Les plus souvent, chacun à sa solution et se soigne lui-même. Alors pourquoi ne pas tenter les petits moyens ?

    Remèdes :

    - De l’eau chaude : L’eau bien chaude entraine une dilatation des vaisseaux pour favoriser une meilleure circulation sanguine dans l’ensemble du système veineux. Plongez les mains dans l’eau chaude jusqu’aux poignets un assez long moment (l’idéal serait 30 minutes). Ou prenez un bon bain chaud, synonyme de détente et de relaxation.

    - De l’eau glacée : Plongez les pieds 10 minutes dans l’eau glacée avant le coucher. Dès que vous les aurez retirés « un appel de sang » décongestionnera le haut du corps.

    - Le vinaigre : Plongez un linge dans de l’eau vinaigrée froide et appliquez sur votre front 5 à 10 minutes.

    - Le citron vert : Coupez en deux 1 citron vert et frottez-en votre front.

    - Cataplasmes d’oignon : Faites ramollir 2 oignons dans de l’eau bouillante. Laissez tiédir, puis posez sur votre front quelques couches d’oignon que vous maintiendrez avec un bandage. Si vous en avez le courage, laissez agir toute la nuit.

    - Infusion d’aubépine : L’aubépine est vasodilatatrice. Plongez 10 g de fleurs d’aubépine dans 1 litre d’eau et laissez infuser 15 minutes. Buvez en une tasse 2 ou 3 fois par jour.


  • Nausées

    La nausée est la sensation d’inconfort qui accompagne l’approche d’éventuels vomissements et qui ne traduit pas forcément une trouble de l’estomac. Ce n’est pas une maladie en soi, mais une symptôme de différentes maladies ou états de santé (grippe, stress, dépression et bien sûr grossesse). En général, la nausée est associée à des vertiges, des frissons, de la transpiration et des sueurs froides.

    Remèdes :

    - Le citron : On peut sucer 1 quartier de citron ou en boire de petites gorgées de jus de citron toutes les 30 minutes.

    - Le persil : Pour le mal des transports, faites un bouquet de persil et placez le sur votre poitrine en l’attachant à un vêtement. Et ne demandez pas pourquoi ça marche !

    - Des bouchons de cire : Toujours pour les nausées qui sont dues au mal des transports, se boucher les oreilles avec des bouchons de cire est efficace.

    - Tisane à la cannelle : Versez 2 petites cuillerées en poudre dans 3 tasses d’eau. Portez à ébullition jusqu’à ce que l’eau devienne foncée. Filtrez et buvez.


  • Pieds gonflés

    Pour supporter notre poids toute la journée, parfois de chaussures inadaptées, peux vaut avoir des « bons » pieds.

    Remèdes :

    - L’amande : Hydratez régulièrement les pieds très secs avec de l’huile d’amande douce.


  • Stress

    Comme la fatigue, c’est un sujet universel. D’ailleurs, stress et fatigue sont des maux plus souvent inséparables. Nos aïeux ne connaissaient pas ce mot, néanmoins, ils devaient bien ressentir cette pression sans pour autant l’avoir identifiée de manière aussi formelle qu’à notre époque. C’est pourquoi nous disposons de peu de recettes, hormis les plantes.

    Remèdes :

    - Infusion d’anis vert : Laissez infuser 10 minutes 1 petite cuillerée d’anis vert par tasse d’eau bouillante. Buvez-en une après chaque repas.

    - Infusion au basilic : Versez de l’eau bouillante sur des feuilles de basilic. Laissez infuser 10 minutes et buvez.

    - Tisane de gui : Par tasse, mettez 1 ou 2 pincées de feuilles de gui coupées, faites bouillir et laissez infuser 10 minutes. Prenez-en 2 tasses par jour entre les repas.

    - Infusion de millepertuis : Faites infuser 20 g de millepertuis par litre d’eau. Buvez en 3 tasses par jour.

    - Tisane d’orange : Prenez 1 petite cuillerée d’écorce d’orange coupée par tasse, faites bouillir et laissez infuser 10 minutes. Prenez-en 3 tasses par jour.

    - Tisane de passiflore : Prenez 1 petite cuillerée de passiflore par tasse, faites bouillir, laissez infuser 10 minutes et buvez-en 3 tasses par jour.


  • Toux

    Avant de soigner une toux avec les moyens du bord, il convient de savoir exactement de quelle affection il s’agit.

    Remèdes :

    - Des plantes : En tisane, elles sont nombreuses à soulager la toux. N’hésitez pas à rajouter du miel, c’est efficace et bon. Tour d’horizon de ces plantes : bourgeons de sapin, eucalyptus, fenouil, guimauve, mauve, plantain, pulmonaire, thym, pétales de coquelicot, tussilage, serpolet, angélique, anis vert, basilic, bouillon-blanc, bourrache, oseille, persil.

    - Des huiles essentielles : L’eucalyptus se présente bien aux fumigations, à raison de 2 gouttes aux maximums dans un grand bol d’eau bouillante. Ou prendre dans du miel 2 gouttes de cyprès 2 ou 3 fois par jour ou 2 gouttes d’eucalyptus, de lavande ou de pin 3 fois par jour.

    - Jus d’oignon au miel : Faites cuire 4 à 6 oignons par litre d’eau et sucrez 100 g de miel. Passez et buvez chaud par petites tasses. Ou mettez 1 gros oignon haché dans un bol et recouvrez de miel. Laissez macérer toute une nuit à couvert. Filtrez. Prenez 1 petite cuillerée de ce jus toutes les 2 ou 3 heures.

    - Sirop d’oignon : Faites cuire 2 gros oignons hachés en les recouvrant d’eau. Passez-les. Ajoutez 5 cuillerées à soupe de miel de sapin. Prenez 1 cuillerée à soupe de sirop toutes les heures.


  • Transpiration

    Les soirées, les lieux de travail, sont autant d’endroits où la transpiration est jugée la plus gênante. Pour soi-même et pour les autres. Pourtant, la transpiration elle-même est inodore, ce sont les miasmes qui la transforment. Ces odeurs sont plus ou moins prononcées selon les personnes.

    Remèdes :

    - La sauge : Essayez la sauge pour l’hyperhidrose (nom savant de la transpiration excessive). En infusion à raison de 15 à 20 g par litre bouillante, 3 tasses par jour.

    Conseils pratiques : Ayez une hygiène parfaite. Relaxez-vous le plus possible car le stress et les angoisses favorisent la transpiration. Evitez les boissons très chaudes ou glacées, l’alcool et les aliments épicés. En cas de grande chaleur, ventilez la pièce en créant un courant d’air.


  • Trouble de la digestion

    Brûlures d’estomac, remontées acides, ballonnements, parfois nausées ou migraines, constipation, éructations, hoquet … La liste des symptômes entrainés par une mauvaise digestion est longue.

    Remèdes :

    - Le chardon-Marie : Cette plante est extraordinaire dans le traitement des maladies du foie, la digestion des graisses, le contrôle des nausées et la réduction de l’inflammation intestinale. En tisane, prendre 1 petite cuillerée de feuilles de chardon-Marie par tasse. Laissez infuser 10 minutes et buvez en 3 tasses par jour.

    - L’argile : Prendre une 1 cuillerée à soupe d’argile blanche dans ½ verre d’eau avant chaque repas, y compris le matin au petit déjeuner.

    - Infusion d’artichaut : Mélangez 1 cuillerée à soupe de feuilles sèches dans 1 tasse d’eau bouillante. Ajoutez un peu de miel et faites infuser 15 minutes. Buvez-en 3 tasses par jour avant le repas.

    - Jus de légumes : Faites-vous un jus avec autant de carottes que de céleri et de persil. La carotte aide à nettoyer le foie, le céleri est diurétique et le persil débloque les voies intestinales.

    Conseils pratiques : Décompressez, la relaxation a fait la preuve de son efficacité.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Les affections

Une affection est l’état d’un individu en rapport avec la maladie. Une affection se caractérise par l’état pathologique d’un organisme, traduisant d’une maladie.

  • Aérophagie

    C’est insupportable, le matin quand on est pressée, de ne pas pouvoir mettre sa jupe ou ses braies ! Non, ce n’est pas forcément une prise de poids mais de l’aérophagie, autrement dit des ballonnements. Certains aliments ont plus d’influence que d’autres sur les ballonnements (haricots en grains, choux, féculents, oignons, fruits secs, fromages fermentés, bière …).

    Remèdes :

    Il n’y a pas de foule de remèdes pour combattre l’aérophagie ; en revanche, on trouve une quantité incroyable de médications de phytothérapie (graine de fenouil en tisane, mélisse, romarin, sarriette, anis, aneth, estragon, carvi, menthe poivrée) ou de la poudre de charbon végétal dilué dans un peu d’eau.

    Conseils pratiques : Boire beaucoup d’eau, limiter les plats gras, manger lentement et bien mâcher.


  • Aphtes

    Ces petites ulcérations de la bouche sont très gênantes et douloureuses. On ne sait pas dire avec certitude leur origine. Une chose est sûre : l’une des causes d’apparition des aphtes réside dans l’alimentation. Les épices, les fromages (surtout le gruyère), les noix, les amandes, les cacahuètes provoquent facilement des aphtes. Enfin, il faut rappeler que les personnes allergiques au blé, au seigle, à l’orge ou l’avoine souffrent souvent d’aphtes à répétition.

    Remèdes :

    - La réglisse : Elle est un excellent cicatrisant reconnu dans la pharmacopée. On peut toujours en mâchouiller quelques bâtons, sans excès toutefois.

    - La sauge : Un dicton provençal affirme « Qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin. » La sauge est un excellent désinfectant de la bouche à prendre en tisane ou en gargarismes.

    - Un yaourt : Tous les jours ! Les yaourts combattent l’apparition des aphtes et parvient même à les soigner.

    Conseils pratiques : Forcez sur les agrumes (citron, oranges, etc …) qui sont un effet favorable sur les aphtes. Ayez une hygiène bucco-dentaire irréprochable.


  • Boutons de fièvre

    Il y a toujours des sortes de boutons « ordinaires » car chaque désordre intérieur, chaque petite affection de la peau peut provoquer l’apparition de boutons. Parlons plutôt de ceux que l’on appelle couramment « boutons de fièvre ». Ces petits boutons rouges viennent se loger sur une lèvre ou au coin de la bouche. Non seulement c’est inesthétique, mais ils ont aussi très contagieux. Une fois attrapé, il peut se réactiver au moment d’une fièvre, d’un stress, d’un coup de soleil … Les traitements médicaux sont décevants : ils ne suppriment pas le parasite, mais permettent de limiter la douleur, de réduire la contagiosité et la fréquence des crises. D’innombrables astuces existent. Comment s’y retrouver ? Restons simple en nous limitant à quelques soins les plus surs.

    Remèdes :

    - De l’ail : L’ail est capable de prévenir l’apparition des vésicules, si dès la phase de formation du bouton, vous frottez sur celui-ci une gousse d’ail épluchée.

    - Le citron : Il a une action anti-infectieuse et désinfectante. Appliquez sur le bouton le jus d’un citron additionné de quelques gouttes d’eau.

    - La camomille : Mélangez quelques fleurs de camomille sechées et achées à un peu d’eau tiède jusqu’à obtenir une pâte onctueuse. Appliquez pendant quelques minutes. Renouvelez autant de fois que nécessaire.

    Conseils pratiques : Lavez-vous soigneusement les mains chaque fois que vous avez touché le bouton. N’embrassez pas d’autres personnes et partagez pas votre linge de toilette. Ne maquillez pas le boutons ne mettez pas d’alcool dessus.


  • Constipation

    Chez certaines femmes, la constipation est une calamité. Si c’est un problème de motricité intestinale, c’est gênant mais pas grave. Compte tenu de nombre important de personnes constipées, tout un arsenal de recettes diverses ont vu le jour. En voici une sélection, car faire le tour de la question est impossible.

    Remèdes :

    - Les pruneaux : Ils ont fait leurs preuves. Frais, en jus ou en confiture, ce sont de bons laxatifs naturels, à prendre plutôt le soir.

    - Les jus d’agrumes : Buvez 1 jus d’orange ou de pamplemousse le matin à jeun.

    - L’huile d’olive : Prendre 1 cuillère à soupe le matin à jeun est très bien toléré par l’intestin.

    - Tisane d’artichaut : Sans être un laxatif, l’artichaut est un vrai médicament du foie, car la constipation est souvent une insuffisance de la sécrétion de la bile. Mélangez des feuilles et des tiges d’artichaut coupées menu et faites-les bouillir dans 1/2 litre d’eau. Laissez infuser 10 minutes et buvez-en une tasse par jour.

    Conseils pratiques : Buvez de 1,5 à 2 litres par jour. Mangez des fruits et légumes. Faites de l’exercice, la vie sédentaire favorise la constipation. Massez-vous le ventre, doucement et régulièrement. Allez chaque jour aux latrines à la même heure.


  • Coups de froid

    On appelle « coups de froid ou refroidissement » ce qui est généralement un rhume. Comme vous le savez sans doute, un rhume guérit spontanément, et les remèdes naturels peuvent vous soulager.

    Remèdes :

    - L’eucalyptus : Cette plante soigne les affections des voies respiratoires. Laissez infuser dans de l’eau bouille et respirez la vapeur d’eau la tête sous une serviette et les yeux fermes pour éviter les picotements. On peut obtenir les mêmes résultats avec la menthe poivrée, le thym ou encore le vinaigre.

    - De l’ail : Grâce à ses propriétés, il félicite la respiration.

    - La sauge : Laissez infuser quelques feuilles de sauge dans 1 bol de lait bouillant que vous boirez comme une tisane plusieurs fois par jour.


  • Cystite

    La cystite, qui est une inflammation de la muqueuse vésicale, doit être soignée le plus rapidement possible pour éviter les complications.

    Remèdes :

    - Infusion de thym : Jetez 1 poignée de thym dans 1 litre d’eau bouillante et laissez infuser 15 minutes. Buvez régulièrement cette tisane au cours de la journée.

    - Eau de lavage : Faites bouillir autant de thym que de lavande et de camomille, plus 4 ou 5 clou de girofle. Laissez refroidir et lavez-vous avec cette eau.

    - Soupe de cresson : Mangez une bonne soupe de cresson midi et soir.


  • Gastro-entérite

    Qui n’a jamais été victime de cette infection inflammatoire caractérisée par l’émission brutale et fréquente de diarrhées ? En général, les gastro-entérites sont dues à des miasmes qui corrompent les humeurs de notre corps. La diarrhée s’accompagne souvent de vomissements et de poussées de fièvre (mais ce n’est pas systématique) et peut mener, si elle est trop importante, à une déshydratation. La gastro-entérite étant contagieuse, lavez-vous régulièrement les mains au savon, ne passez pas votre verre à une autre personne, n’embrassez pas. Et désinfectez les surfaces qui pourraient être contaminées.

    Remèdes :

    - De plantes : Buvez beaucoup pour ne pas vous déshydrater. Pensez aux tisanes : boldo, camomille, cumin, mélisse, menthe poivrée (contre les nausées), millefeuilles, myrtille …

    Conseils pratiques : Buvez des boissons au citron, de jus de pomme, du jus d’orange salé (sans pulpe) ou du jus de coing. Mangez des pommes, du pain grillé, des yaourts, par petite prises. Reposez-vous : le corps à besoin de récupérer.


  • Hémorroïdes

    C’est un tabou et on le comprend. C’est tuméfactions sont le résultat de la formation d’un caillot de sang dur et très douloureux. Elles sont banales. Leur apparition est favorisée par la constipation. Nos ancêtres avaient trouvé quelques recettes pour soulager leur inconfort. Comme mettre une châtaigne sèche dans la poche et la change dès qu’elle est fendue … J’ai retenu pour vous que celles qui marchent !

    Remèdes :

    - L’infusion de vigne rouge : Elle se prépare à raison de 2 cuillérées à soupe de feuilles de vigne rouge dans 1 bol d’eau bouillante infusées pendant 10 minutes. En boire ½ bol le matin à jeun.

    - Bain de siège à la camomille : Faites une infusion de fleur de camomille (60 fleurs par litre d’eau), laissez tiédir et utilisez pour un bain de siège de 10 minutes 2 fois par jour.

    - Lotion au citron : joutez le jus de 1 citron à ½ verre d’eau et appliquez sur la zone douloureuse à l’aide d’un linge.


  • Insomnies

    Non seulement les insomnies sont insupportables, mais elles ont aussi des effets nocifs sur la plupart des gens : fatigue, baisse de la mémoire, humeur irritable, réflexes qui diminuent. A part quelques remèdes curieux, nos aïeux croyaient surtout dans les plantes, et ils avaient raison. Quelques plantes ont réellement des vertus soporifiques qui ont depuis été démontrées. Alors plutôt que compter interminablement les moutons, essayez …

    Remèdes :

    - Des tisanes : L’aubépine, la ballote, le coquelicot, le houblon, la mélisse, la passiflore, le tilleul, la valériane. A prendre en infusion 3 fois par jour.

    - La lavande : Mettez un sachet de lavande sous l’oreiller.

    - La passiflore : Cette « fleur de la Passion » est un bon tranquillisant naturel utilisée sous forme de teinture mère (en gouttes). La fleur séchée sert aux tisanes à raison de 2,5 g de fleur dans 15 cl d’eau.

    - Lait chaud au miel : Les recettes à base de lait sont bien connues. Entre autres : diluer 1 cuillerée à soupe de miel dans 1 verre de lait chaud.

    - Bain de laitue ou de lavande : Faites bouillir quelques feuilles de laitue ou faites une infusion de lavande (500 g pour 3 litres d’eau) et ajoutez à l’eau du bain.

    - Bain de sel marin : Quelques poignées de gros sel de mer dans le bain prédisposent aussi au sommeil.


  • Panaris

    Couramment appelé « mal blanc », le panaris est une infection aiguë qui peut toucher un doigt de la main ou une orteil (plus rarement). Il peut être provoqué le plus souvent suite à une écharde, un piqûre ou une plaie, même minime. Ce se traduit par une inflammation évoluant en quelques heures ou quelques jours, entrainant une augmentation du volume du doigt, une rougeur, une douleur généralement lancinante et de la fièvre.

    Remèdes :

    - Des plantes : La mauve est un anti-inflammatoire et s’applique en compresses directement sur le panaris. Ce remède est le plus connu. Pratiquez également des bains chauds de tisane de camomille.

    - Cataplasmes d’ail : Faites chauffer un peu de lait avec 2 gousses d’ail hachées et rajoutez de la mie de pain. Gardez ce cataplasme pendant 20 minutes. A renouveler 3 fois par jour, jusqu’à amélioration, c’est-à-dire le mûrissement du panaris avant qu’il ne perce spontanément.

    - Cataplasmes d’oignon : Dans le même esprit, faites un cataplasme tiède d’oignon bouilli et écrasé.

    Conseils pratiques : Ne pressez pas l’abcès, cela risque de faire pénétrer plus profondément les germes.


  • Verrues

    Extrêmement fréquente (et contagieuses par simple contact), les verrues peuvent prendre de multiples formes. Généralement, elles disparaissent spontanément, mais parfois seulement au bout de plusieurs années. Les facteurs psychologiques jouent un rôle dans leur disparition, ce qui explique le succès et l’efficacité d’une multitude de traitements empiriques. Cependant, les récidives sont fréquentes. Peu de petits maux ont suscité un aussi grand nombre de superstitions. Essayez quand même ces quelques vieux remèdes sans bistouri ni anesthésie. Et sans risque …

    Remèdes :

    - La chélidoine : Remède plébiscité par ses utilisateurs. Le suc jaune est légèrement toxique, à des vertus destructrices sur les cors et les verrues. L’application de suc est nécessaire.

    - L’oignon : Coupez un oignon eu deux et réalisez un pansement avec un moitié que vous laissez en place pendant la nuit.

    - Le citron : Laissez tremper la peau de 1 citron dans du vinaigre blanc pendant 2 jours. Prenez un morceau de cette peau et, à l’aide d’une bande, fixez le citron sur la verrue qui finira par tomber. Ou encore baignez la verrue dans du jus de citron 2 fois par jour pendant 10 minutes.

    - Le chou-fleur : Appliquez chaque jour un peu de jus de chou-fleur sur la verrue jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Pour obtenir ce jus, faites bouillir un chou-fleur, puis filtrez le liquide de cuisson.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Cours rédigé par Jake de Valombre
Doyen de l'Ostel-Dieu de Paris

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Fille d'Hardryan et Pénélope
Revenir en haut Aller en bas
http://chezvictoire.forumgratuit.org
 
Les soins quotidiens : Les différents maux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents vols draconiques *à enrichir*
» Les différents slots MVS
» Différents types de socles
» Feeling drained , ses différents visages
» Apport des différents postes à la construction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aulanha, Aulanha, Aulanha chantera le còr... :: Infirmier-
Sauter vers: