Aulanha, Aulanha, Aulanha chantera le còr...

Quand enfin se fera entendre le cri de VICTOIRE !
 
AccueilFAQGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  La peste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoire
Beauté divine
avatar

Messages : 671
Date d'inscription : 24/05/2011

MessageSujet: La peste   Mar 6 Déc - 23:22

Citation :
Bonjour, cette semaine, nous allons étudier la peste, maladie effrayante s'il en est...

La médecine est bien impuissante face à cette maladie qui se répand comme une trainée de poudre.



Voici déjà la tenue d'un médecin au Moyen-Age pour se protéger contre la peste et les épidémies.

Citation :

]b]Transmission:[/b]

L’homme est essentiellement contaminé par la piqûre de puce infectée, en particulier Xenopsylla cheopis (la puce du rat),très rarement par la morsure d’un rongeur infecté et encore plus rarement en en consommant.
Le modèle de transmission le plus répandu passe par les puces de rongeurs qui transmettent la bactérie de la peste à l’homme lors d'un repas sanguin.
Lors d’une épidémie, la transmission peut se faire par voie respiratoire interhumaine si l'un des malades est atteint d’une lésion respiratoire ouverte.
Dans ce cas, il s'agira de peste pulmonaire et non de peste bubonique.



Voici une puce adulte, j'espère qu'elle est grossit!

Il y a trois formes de Peste :

Peste bubonique

C'est la forme la plus fréquente en milieu naturel, la peste bubonique fait suite à la piqûre de la puce d'un rat ou d'un rongeur infecté. Elle se déclare d'abord chez les rongeurs qui meurent en grand nombre.
Mais les puces survivantes perdant leur hôte recherchent d'autres sources de sang, et contaminent l'homme et les animaux domestiques par piqûre.

Après une incubation de moins d’une semaine, apparait brutalement un état septique avec fièvre élevée sans dissociation de pouls, frissons, vertiges,sensation de malaise.

C'est en général à ce moment que les malades vont chez le médicastre. Un examen plus rapide, aurait permis de reconnaître le bubon au deuxième jour. Le bubon est une tumeur inflammatoire qui a son siège dans les glandes lymphatiques sous-cutanées. Il se dit plus particulièrement de la Tumeur qui se forme aux glandes de l'aine, de l'aisselle ou du cou mais très rarement cervicale.



Celles que vous voyez-là apparaissent à l'aine.

Des taches noires apparaissent sur le corps au niveau des ganglions et enflent en même temps que la fièvre monte.

Des signes de déshydratation et de défaillance neurologique vont accélérer l'évolution de la maladie vers une mort en moins de sept jours en l'absence de traitement efficace. On estime entre 20 et 40% le nombre de malades qui vont guérir spontanément après un temps de convalescence assez long.

Les plus riches et les mieux nourris sont moins touchés par le fléau. Le plus grave est que les enfants sont emportés en priorité ce qui aura de graves conséquences sur la démographie pour les années à venir.
La maladie fait d’autant plus de ravages qu’elle touche une population qui souffre déjà de la famine et de la guerre.

Sous cette forme, la peste est mortelle dans 70% des cas. La mort ou la guérison intervient trois jours après l’apparition des premiers symptômes. C’est elle que l’on a baptisée la peste noire.

Peste septicémique

Cette forme constitue 10 à 20% des pestes[2]. La peste septicémique est la plupart du temps une complication de la peste bubonique, due à une multiplication très importante des bacilles dans la circulation sanguine. Cette variété de peste apparaît quand les défenses des ganglions lymphatiques et les autres types de défense sont dépassés. Le bubon peut n’être que peu apparent. Il s'agit d’une forme plus grave et très contagieuse.

Peste pneumonique ou pulmonaire

Elle s’attaque aux voies respiratoires et est mortelle dans 100% des cas. La maladie se transmet ensuite d’homme à homme par voie orale.
Forme plus rare que la peste bubonique, mais nettement plus dangereuse et extrêmement contagieuse, la peste pneumonique ou pulmonaire survient lorsque le bacille pénètre directement dans l'organisme par les poumons (et non par la peau, après une piqûre de puce).
Les humains sont contaminés par les projections d'expectorations purulentes et microscopiques contenant le germe.
Après une incubation de quelques heures, s’installe une pneumopathie aiguë sévère avec état septique.
Même avec un traitement approprié, cette forme de peste est souvent mortelle en quelques jours par œdème pulmonaire aigu et défaillance respiratoire.

Spoiler:
 

Lorsque la peste apparaît, le cauchemar devient réalité permanente ! L'horreur s'installe partout ! Plus il y a de concentration de gens et plus l'épidémie frappe en nombre.

Tout le monde se méfie des voisins qui sont peut-être déjà porteurs de la terrible maladie, alors on tue tous les animaux et on part à l'aventure le long des routes en traversant de nombreux villages aux volets fermés, aux places désertes et silencieuses, lorsque les maisons et les fermes ne sont pas carrément abandonnées...

La famille éclate, certains sont orphelins, d'autres sont séparés de leur femme, de leur époux, de leurs frères et soeurs... Rares sont même ceux qui vont assister à l'enterrement de leurs proches.

Dans les hôpitaux les médecins n'approchent pas les malades, ils s'aspergent de vinaigre, pendant que les prêtres munis de masques à bec pointus donnent la communion ou l'extrême onction avec des cuillères d'argent fixées à de longues spatules...

On jette dans les rues des monceaux de cadavres que l'on entasse rapidement dans des charrettes précédées de clochettes. Notables ou miséreux, tous se retrouvent côtes à côtes avant de finir entassés dans une fosse commune recouverte de chaud vive et de terre.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas?

Citation :
La mort survient généralement en moins de cinq jours.

Les premiers signes sont : violent mal de tête, très forte fièvre et délire. Ensuite apparait les bubons, c'est à dire des ganglions enflés et douloureux apparaissant à l'aisselle, au cou ou à l'aine.
Leur corps se couvraient de grosses taches noires résultant d'hémorragies sous-cutanées. Les bubons augmentaient, devenaient de plus en plus douloureux et, souvent, éclataient. Le chirurgien ou le patient lui même recouvrait les ganglions d'emplâtres émollients et incisait les bubons avant qu'ils n'éclatent.
On a dit que la douleur provoquée par l'éclatement des bubons était telle que même les moribonds devenaient fous furieux.Néanmoins les médecins considéraient ce stade comme un signe que le malade était encore capable de réagir et avait quelques chances de guérison. parmi ceux qui étaient condamnés, la moitié sans doute n'atteignait pas ce stade.
Les malades mourraient généralement de septicémie et parfois de pneumonie : les victimes crachaient du sang, s'évanouissaient et mourraient en quelques jours.

http://www.serviam.net/histoire/peste.html

_________________
Fille d'Hardryan et Pénélope
Revenir en haut Aller en bas
http://chezvictoire.forumgratuit.org
 
La peste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peste : Les Flagellants
» La peste à Hurlevent...
» Nouvelle peste? EVENT?
» Comment vous gerez les moines de la peste?
» Drone de la Peste ( Death Guard )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aulanha, Aulanha, Aulanha chantera le còr... :: Les maladies-
Sauter vers: